Accueil > GTPS > CARRIERES > Les métiers de la pyrotechnie

Les métiers de la pyrotechnie

Les métiers de la pyrotechnie

Les métiers de la Pyrotechnie

A côté des militaires et des millions d'automobilistes, chasseurs, plaisanciers, utilisateurs de pétards et autres artifices de divertissement, qui détiennent (parfois sans le savoir) ou utilisent des produits explosifs à titre privé, on peut estimer qu'en France, de l'ordre de 20 000 personnes sont directement concernées à des titres divers dans leur vie professionnelle par les produits explosifs et la pyrotechnie : bien évidemment les concepteurs et fabricants de ces produits, mais aussi les distributeurs, transporteurs, utilisateurs (carrières et travaux publics, organisateurs de spectacles pyrotechniques…), etc.

Principaux métiers identifiables

Recherche et études amont : travaux portant sur la découverte de nouvelles molécules et leur caractérisation, sur la compréhension, la modélisation et la simulation des phénomènes d'initiation , de combustion, de détonation, de vieillissement, la prévision des effets … Diverses équipes (CEA, Safran, ISL, Onera, universités …) travaillent sur ces sujets avec des spécialistes en chimie, physique, calcul numérique …

Conception et développement de nouveaux produits : une vingtaine de sociétés dispose de moyens de conception, de simulation et d'essai de produits explosifs, avec des spécialistes en CAO, mécaniciens, chimistes, électroniciens, informaticiens, experts en fiabilité et sécurité …
Il existe également divers centres d'essai spécialisés pour tester les caractéristiques des produits en développement, leur résistance aux agressions, etc. qui disposent de compétences voisines.

Fabrication :  il y a une grande variété d'installations participant à la fabrication des produits explosifs, depuis la production des matériaux énergétiques de base (poudres, explosifs, compositions pyrotechniques …) jusqu'à leur mise en œuvre dans des objets relativement simples (munitions ...) ou parfois très complexes (missiles, dispositifs pyrotechniques pour l'espace …). Productivité, qualité, fiabilité et sécurité sont les impératifs principaux de ces activités, qui font appel à des compétences industrielles très variées.
Une activité spécifique similaire à la fabrication est celle du maintien en capacité opérationnelle tout au long de leur vie des munitions, missiles et autres dispositifs militaires, activité exercée soit par les militaires eux-mêmes, soit par les sociétés productrices.

Distribution et logistique : le stockage et le transport ne nécessitent pas des compétences étendues en pyrotechnie, mais il est cependant nécessaire, pour assurer la sécurité et la sûreté, de bien connaître les réglementations applicables, les effets potentiels et les comportements à adopter lorsqu'on est détenteur de produits explosifs. En particulier, le transport nécessite de faire appel à des conducteurs disposant d'un certificat de formation spécifique.

Utilisation : en dehors des forces de l'ordre (armée et police) et des usages grand public (chasse, petits artifices de signalisation et de divertissement), l'utilisation des produits explosifs comporte deux catégories principales : les sociétés utilisant les explosifs industriels dans les mines, carrières et travaux publics, et les entreprises de spectacle pyrotechnique. L'une et l'autre doivent faire appel à des spécialistes disposant d'un certificat de qualification adapté à leur activité.
 
Neutralisation et destruction : outre les services de déminage relevant des ministères de la Défense et de l'Intérieur et les installations de destruction dont disposent les fabricants, quelques entreprises interviennent dans la dépollution des terrains contaminés et la neutralisation (retraitement, destruction …) des produits explosifs périmés (dispositifs pyrotechniques pour l'automobile, signaux de détresse des navires …). Ces métiers particulièrement délicats nécessitent le respect de règles de sécurité encore renforcées.

Formations

La très grande variété des compétences requises dans les différents métiers de la pyrotechnie fait qu'il n'y a aucune formation spécifique dans les établissements de l'Éducation Nationale, que ce soit scolaire ou universitaire. On peut cependant signaler, au niveau ingénieur, l'ENSTA Bretagne, qui  propose une option IME (ingénierie des matériaux énergétiques), un Mastère en Pyrotechnie et Propulsion, avec les options "Thermique" et  "Énergétique" de l'ENSMA Poitiers et un diplôme de niveau II (licence) de « responsable d’études et de travaux en pyrotechnie » délivré par le CFD.

L'essentiel de la formation en pyrotechnie se fait donc après entrée dans la vie professionnelle, notamment dans le cadre de la formation professionnelle obligatoire pour tous les salariés exposés aux risques présentés par les produits explosifs. Cette formation peut-être dispensée à l'intérieur de l'entreprise, soit par des organismes de formation, parmi lesquels il convient de citer, outre les écoles citées ci-dessus, EUROSAE à Paris, le Centre de Formation de la Défense (CFD) à Bourges et l'ADERA à Bordeaux.
Vous trouverez ls liens vers ces organismes ci-dessous:

 

http://www.defense.gouv.fr/sga/le-sga-a-votre-service/formation/cfd

http://www.eurosae.com/

http://www.adera.fr/


A noter également que des certificats de formation professionnelle sont obligatoires pour exercer les activités de conducteur de véhicules de produits explosifs, de préposé au tir d'explosif (mines, carrières, travaux publics et agricoles) et d'artificier (pour la mise en œuvre des artifices de divertissement de catégorie C4). Ces certificats peuvent être obtenus après une formation de quelques jours, délivrée par des organismes agréés à cet effet.