>  Historique du GTPS

C’est en 1969 que, sous l’impulsion de l’Ingénieur Général Hervé, fut créée cette structure si particulière qu’est le Groupe de Travail en Pyrotechnie Spatiale, le GTPS. Le texte joint à cet article, écrit par notre Président d’Honneur Fondateur peu avant sa disparition présente la genèse et l’origine de cet esprit particulier du GTPS.

Dès l’origine, le groupe avait pour mission de fournir langage et outils communs pour évaluer les composants de la pyrotechnie spatiale. 40 ans après, le GTPS reste fidèle à cette première mission mais a élargi ses activités à toutes les applications de la pyrotechnie.

1969-2019 :

ce sont 50 ans de travaux au seul bénéfice de la Pyrotechnie française et internationale, résumés en quelques réalisations :

  • 113 Assemblées Plénières qui ont créé et suivi les commissions spécifiques, approuvé leurs conclusions et leurs documents, lancé les colloques internationaux et les Journées Techniques

  • 6 éditions du Dictionnaire de Pyrotechnie qui reste la référence de la profession, y compris à l’étranger puisqu’il comporte un glossaire français-anglais-allemand-espagnol

  • plus de 30 documents et recommandations, régulièrement mis à jour et disponibles pour tout utilisateur

  • 12 colloques généralistes EUROPYRO bénéficiant depuis 1987 du labe lIPS (International Pyrotechnic Seminar) et 2 International Pyrotechnic Auto motive Safety Seminar (IPASS), consacrés à la pyrotechnie automobile

  • 12 Journées Techniques, ateliers spécialisés sur un thème, animés par les experts de toute la profession

les lettres du GTPS qui diffusent l’information au sein de la communauté des pyrotechniciens et qui redémarreront en 2019

1969-2019 :

ce sont 50 ans de projets ambitieux et réussis:

  • 1975, premier colloque GTPS à Arcachon

  • 1987, lancement des colloques internationaux avec GTPS 1987 Juan-les-pins,

  • 1988, création de l’Association Française de Pyrotechnie pour assurer la gestion des colloques et la diffusion des documents du GTPS (1989, colloque de La-Grande-Motte, le premier organisé par l’ AFP),

  • 1993, premier colloque EUROPYRO 93 à Strasbourg,

  • 1996, lancement de la formule des Journées Techniques (Aussois, mai1996) réunissant les experts et ingénieurs français autour d’un thème particulier

  • 2000, lancement de la Lettre du GTPS, organe d’information de ses membres

  • 2005, lancement de l’IPASS, séminaire sur l’application de la pyrotechnie à la sécurité automobile

  • 2009, célébration des 40 ans, le GTPS a organisé une soirée à la Cité de l’Espace à Toulouse le 14 mai 2009.

  • entre 2014 et 2018, plusieurs journées techniques consacrées à la sécurité pyrotechnique.

  • 2019, le GTPS a 50 ans et organise son 12° EUROPYRO à Tours

Bien sûr, il y eut aussi quelques impasses et en particulier le GTPS n’a jamais pu trouver des correspondants équivalents chez nos partenaires européens, ce qui montre l’originalité de ce Groupe qui rassemble services étatiques, industriels, universités et écoles d’ingénieurs.

Le GTPS assure pleinement les missions définies par ses pères fondateurs:

  • Elaborer vocabulaire et outils communs à toute la profession

  • Participer à l’amélioration continue de la sécurité et de l’efficacité de la pyrotechnie

  • Participer au rayonnement international de la Pyrotechnie Française et de ses acteurs.

Former des jeunes ingénieurs au contact des experts dans les travaux des commissions et à l’occasion des colloques et Journées Techniques.

Soutenu par l'AF3P, aujourd’hui, le GTPS c’est 25 sociétés ou organismes publics, 6 commissions spécifiques, une à deux Journées Techniques par an, un séminaire IPASS tous les 2 ans, un séminaire Europyro tous les 4 ans et surtout des hommes passionnés et dévoués à « leur » Pyrotechnie.

 

A lire également :

Petite histoire de la création du GTPS par JR DOUTE 14 mai 2009.

 


hide